Actualités

Caudalie se bat pour la planète, comme Smith Haut Lafitte pour son environnement

La marque Caudalie, fondée en 1995 par Mathilde Cathiard-Thomas – la fille ainée des propriétaires du château Smith Haut Lafitte – et son mari Bertrand; est engagée dans la protection de la planète, la lutte contre la déforestation et plus récemment pour la biodiversité dans le Bordelais.

Caudalie est membre de l’association “1% for the Planet” et reverse ainsi 1% de son chiffre d’affaires mondial à des associations pour la protection de l’environnement.

Depuis 2012, 3,8 Millions d’arbres ont été plantés à travers le monde et Caudalie continue de s’engager auprès de nouveaux projets de reforestation.

L’objectif d’ici 2020 est d’atteindre le seuil des 5,5 Millions d’arbres plantés.

Dans le Yunnan, associés avec la WWF, ce seront 2000 hectares d’écosystème forestier qui seront restaurés permettant la plantation de 1 500 000 arbres d’ici 2020. Au Mexique, chaque année 300 000 arbres locaux sont replantés…

Aux sources de la marque, en Gironde, Caudalie s’engage depuis 2016 aux côtés de l’association Arbres et Paysages afin de planter des haies diversifiées, composées essentiellement d’essences champêtres autour des parcelles de vignes de petits propriétaires viticoles.

De 2016 à 2017, 5 000 plants (arbres et arbustes) ont été replantés en Gironde.

Un ensemble de 8 domaines viticoles en ont été bénéficiaires, avec 24 essences de plantes différentes comme l’érable champêtre, le chêne vert, le Charme ou l’Aubépine.

Ces petites propriétés viticoles peuvent bénéficier de la création de véritables corridors forestiers visant de nombreux objectifs, dont : l’amélioration de la biodiversité et de l’équilibre biologique (lutte intégrée, faune sauvage), l’effet brise-vent (protection des habitations, des cultures, des élevages et des bâtiments), le rôle anti-érosion (au-dessus des talus, le long des fossés), la protection et la qualité des eaux.

De son côté, Château Smith Haut Lafitte attache depuis longtemps un soin particulier au traitement de ses vignes et de son terroir, en intégrant la biodynamie à l’ensemble de sa démarche, avec notamment la plantation de haies permettant le retour des insectes qui freinent les parasites avec ruches et vergers.

Le Château a également préservé 7 hectares de forêt en zone AOC.

La dernière évolution culturale vient de la phytothérapie, qui permet de renforcer les défenses de la vigne, et de prévenir les maladies avec des moyens naturels.

Le Château Smith Haut Lafitte privilégie les méthodes organiques et fait appel au recyclage (captation et transformation du CO2 en bicarbonate de soude lors des fermentations notamment) et à l’économie circulaire pour préserver l’environnement, et le terroir sur lequel il est établi.

La marque Caudalie, fondée en 1995 par Mathilde Cathiard-Thomas – la fille ainée des propriétaires du château Smith Haut Lafitte – et son mari Bertrand; est engagée dans la protection de la planète, la lutte contre la déforestation et plus récemment pour la biodiversité dans le Bordelais.

Caudalie est membre de l’association “1% for the Planet” et reverse ainsi 1% de son chiffre d’affaires mondial à des associations pour la protection de l’environnement.

Depuis 2012, 3,8 Millions d’arbres ont été plantés à travers le monde et Caudalie continue de s’engager auprès de nouveaux projets de reforestation.

L’objectif d’ici 2020 est d’atteindre le seuil des 5,5 Millions d’arbres plantés.

Dans le Yunnan, associés avec la WWF, ce seront 2000 hectares d’écosystème forestier qui seront restaurés permettant la plantation de 1 500 000 arbres d’ici 2020. Au Mexique, chaque année 300 000 arbres locaux sont replantés…

Aux sources de la marque, en Gironde, Caudalie s’engage depuis 2016 aux côtés de l’association Arbres et Paysages afin de planter des haies diversifiées, composées essentiellement d’essences champêtres autour des parcelles de vignes de petits propriétaires viticoles.

De 2016 à 2017, 5 000 plants (arbres et arbustes) ont été replantés en Gironde.

Un ensemble de 8 domaines viticoles en ont été bénéficiaires, avec 24 essences de plantes différentes comme l’érable champêtre, le chêne vert, le Charme ou l’Aubépine.

Ces petites propriétés viticoles peuvent bénéficier de la création de véritables corridors forestiers visant de nombreux objectifs, dont : l’amélioration de la biodiversité et de l’équilibre biologique (lutte intégrée, faune sauvage), l’effet brise-vent (protection des habitations, des cultures, des élevages et des bâtiments), le rôle anti-érosion (au-dessus des talus, le long des fossés), la protection et la qualité des eaux.

De son côté, Château Smith Haut Lafitte attache depuis longtemps un soin particulier au traitement de ses vignes et de son terroir, en intégrant la biodynamie à l’ensemble de sa démarche, avec notamment la plantation de haies permettant le retour des insectes qui freinent les parasites avec ruches et vergers.

Le Château a également préservé 7 hectares de forêt en zone AOC.

La dernière évolution culturale vient de la phytothérapie, qui permet de renforcer les défenses de la vigne, et de prévenir les maladies avec des moyens naturels.

Le Château Smith Haut Lafitte privilégie les méthodes organiques et fait appel au recyclage (captation et transformation du CO2 en bicarbonate de soude lors des fermentations notamment) et à l’économie circulaire pour préserver l’environnement, et le terroir sur lequel il est établi.

 

Partager ce contenu

INSTAGRAM
SMITHHAUTLAFITTE